Servane Pouvreau

Sophrologue

À propos

Servane Pouvreau
Téléphone : 07 60 06 74 86
facebook instagram
Mots-clés
burnout maternel charge mentale épuisement parental gestion des émotions mamans épuisées maternité sophrologie surcharge mentale

Je m’appelle Servane POUVREAU. Je suis Maman de 3 garçons de 18, 16 et 13 ans. J’ai 42 ans et j’habite en Région nantaise.
J’accompagne les mères épuisées à reprendre confiance en elles et à retrouver la sérénité au sein de leur famille grâce à la gestion des émotions avec la sophrologie.

Mon histoire de maman épuisée

J’ai toujours travaillé en établissement pour personnes âgées : car j’aime énormément le relationnel et découvrir les connaissances des personnes âgées. Et par-dessus tout, j’aime les aider à avoir une fin de vie sereine et dans la bienveillance.

Au fur et à mesure des années, l’ambiance de travail et la routine dans les tâches à effectuer étaient devenues pesantes. A côté de ça à la même période au niveau familial quand je rentrais c’était des cris, des pleurs, des enfants qui n’obéissent pas. La gestion du quotidien était de plus en plus tendue. Je pleurais régulièrement, je me posais beaucoup de questions sur moi, sur ma vie… Je souffrais d’un gros manque de confiance en moi, de difficulté dans la prise de décision, d’absence de relationnel. Sans le savoir je faisais un burn-out maternel.

A ce moment-là, je ressentais beaucoup de maux dans tout mon corps. J’avais mal aux épaules (comme si je portais toute ma vie et tout ce qui m’entourait sur mes épaules), beaucoup de fatigue, un sommeil haché, un jour je m’écroulais et le lendemain je me réveillais plusieurs fois sans avoir un sommeil réparateur. Je passais mon temps en ruminations et me dévalorisais en permanence !

J’avais envie de voir du monde pour sortir des enfants, du quotidien, mais je m’isolais de plus en plus. Un jour j’ai pris conscience que quand je recevais des personnes chez moi, j’avais qu’une envie c’était qu’ils partent pour être tranquille et en même temps qu’ils restent.

Quel vide à l’intérieur de moi, comme à l’extérieur. Plus de ressentis de joie, de satisfaction, de rien… le vide sidéral !

J’ai pris conscience que mes difficultés impactaient les autres. Si moi-même je ne faisais pas les choses pour moi, qui le pourrait : “JE SUIS LA PERSONNE LA PLUS IMPORTANTE”. Personne ne pourrait faire que j’aille mieux, je ne peux compter que sur moi pour que ça change et je suis seule maître de mes sentiments, de mes émotions et surtout de mon mieux-être et de mon changement. IL ETAIT GRAND TEMPS DE FAIRE QUELQUE CHOSE !

J’ai donc décidé d’enclencher un changement en moi. Je voulais absolument sortir de cette fatigue permanente et surtout je voulais profiter de mes enfants et arrêter de crier, car cela m’était devenu insupportable. J’avais besoin d’écoute, j’avais besoin d’une approche plus douce, plus naturelle, plus permanente qu’une approche médicale. En fait, j’étais à la recherche de nouvelles clés, d’un accompagnement dans le bien-être et d’affirmation de soi afin d’avancer et afin de m’aider à prendre des décisions importantes et durables pour MON mieux être, mais aussi celui des miens.

J’ai donc fait des recherches dans le bien-être et développement personnel.

Ma rencontre avec la sophrologie

J’ai découvert la sophrologie. Suite à plusieurs séances, j’ai repris du courage, de l’espoir et de la confiance en moi. Je me suis ouverte aux autres, je suis plus joyeuse et surtout je suis très fière du chemin parcouru, des obstacles déjà vaincus et prête à affronter ceux à venir. Mais le parcours n’est pas fini…

En réalité, ce qui m’a empêché d’arriver à cette solution plus tôt dans mon parcours c’est que je n’étais pas consciente de mes difficultés et de mon problème. Je savais que j’avais des douleurs partout, quotidiennes et permanentes sans prendre conscience que si je ne faisais rien ces douleurs deviendraient chroniques et peut-être irréversibles. J’étais vraiment dans le déni de ma situation.

Mais je voulais quand même faire quelque chose pour changer tout cela, mais où aller ? Vers qui me tourner ? Quelles solutions s’offraient à moi ?

A ce stade-là, je n’avais aucune connaissance de la sophrologie. J’avais aussi en moi, la culpabilité grandissante de laisser mes enfants et de déléguer des tâches qui m’incombèrent à moi maman. Je n’étais pas à l’aise et culpabilisais de prendre du temps pour moi et de penser à moi. Qu’allait en penser mon entourage (ma famille, mes enfants, mon conjoint…) ? J’entendais d’ici les critiques de mes amies face à mes difficultés : « ce n’est pas grave, ce n’est que des problèmes d’éducation, d’autorité… », « Il faut juste que tu sois plus stricte », « tu sais tout le monde rencontre ce problème d’autorité un jour, tu n’es pas la seule à qui cela arrive… ».

Je savais au fond de moi que ce n’était pas qu’ « un problème d’autorité ». Je me suis posée plein de questions : Est-ce qu’un jour je vais y arriver ? Est-ce que je vais réussir à vivre sereinement avec mes enfants ? Est-ce que ma vie un jour sera meilleure ?

Mon accompagnement avec la sophrologie

Et maintenant voilà où j’en suis, j’ai réussi à surmonter mes obstacles et à avancer grâce à la sophrologie. J’ai retrouvé sérénité, j’ai confiance en moi (je n’ai jamais cru un jour pouvoir dire cela), je suis beaucoup plus positive, je suis bien dans mon corps et dans ma tête, je sais m’accorder du temps pour moi. J’apprécie et je savoure les moments en famille. Le plus important pour moi et le luxe d’entre tous : j’ai trouvé un équilibre entre ma vie personnelle et ma vie professionnelle.

Ce qui me permet aujourd’hui de vouloir et de pouvoir aider les mères épuisées à avoir une vie épanouie ! Qu’elles puissent profiter pleinement de moment de joie et de bonheur que la vie leur offre.

J’ai vécu ces difficultés… Toute seule, c’est difficile d’avancer, mais avec de l’aide, nous pouvons gravir des montagnes.

J’accompagne aussi :
– Des enfants pour leur permettre d’avancer dans la vie, de booster leur motivation, évacuer des difficultés, apprendre à identifier et à gérer leurs émotions
– Des adolescents pour les aider lors des examens à gérer leurs stress, mieux accepter leur image, comprendre leurs émotions…

star

Laisser un avis

down
Voir les appréciations suivantes Masquer les appréciations