5 thérapies naturelles pour améliorer le sommeil

Publié le 6 janvier 2022

Article rédigé par Agnès Jouannet, naturopathe et réflexologue.

Le rôle du sommeil

Le sommeil est l’étape indispensable qui permet à notre cerveau de trier toutes les informations reçues dans la journée et de se reposer. Le sommeil fait partie des besoins vitaux comme manger et boire. Il est donc tout à fait juste de dire que bien dormir est aussi important que bien s’alimenter !

Malheureusement, il n’est pas à prouver que beaucoup d’entre nous ont un sommeil peu réparateur, voire chaotique.
Alors comment l’améliorer ? Dans cet article, nous allons faire un zoom sur notre fonction sommeil et les 5 pratiques naturelles à adopter pour avoir un sommeil plus qualitatif.

Le fonctionnement du sommeil

D’abord, essayons de comprendre comment fonctionne le sommeil, car les causes d’un mauvais sommeil sont multiples !
Ce qui importe ce n’est pas la quantité de sommeil mais sa qualité. 8 heures de sommeil par nuit sont une moyenne et non une règle ou une recommandation.

En effet,
● Les « dormeurs » ont besoin de 7h30 à 8h de sommeil.
● Les « petits dormeurs », ont généralement besoin de moins de 6 heures par nuit de sommeil (5% de la population).
● Les « gros dormeurs », ont besoin d’une durée moyenne de plus de 9 heures de sommeil (environ 10 à 15 % de la population).

D’autant plus que les rythmes d’endormissement/réveil évoluent au cours de notre vie :
● Un bébé dort beaucoup (environ 16/19 heures à la naissance, environ 14 heures vers 1 an) et fait beaucoup de rêves.
● Au cours de l’enfance et jusqu’à l’adolescence, le besoin en sommeil diminue (autour de 10 ans, l’enfant dort une moyenne de 10 heures).
● A partir de l’adolescence, l’architecture de sommeil est définie. Par contre, l’adolescent a tendance à se lever tard et se coucher tard, ce qui est lié à son horloge biologique.
● A l’âge adulte, c’est souvent le rythme du travail ou familial qui définit nos heures d’endormissement et de réveil. C’est à ce moment-là que nous avons tendance à dérégler notre horloge biologique.
● Les personnes âgées ont, elles, tendance à se coucher tôt et à se lever tôt.

Il n’existe en réalité qu’une seule vraie définition d’un bon sommeil : c’est quand, le matin, nous nous réveillons non seulement avec l’impression d’avoir bien dormi. mais aussi avec celle d’être reposé et en pleine forme.

5 thérapies naturelles pour un meilleur sommeil

En naturopathie, on fonctionne toujours en recherchant la cause. voici donc les 5 thérapies naturelles à adopter en fonction de la cause de votre mauvais sommeil.

La réflexologie

La réflexologie régule notre système nerveux: les cycles veille/sommeil, l’anxiété. Choisissez la réflexologie en cas d’endormissement difficile ou de réveils nocturnes. Elle permet de booster la mémoire et la concentration, et détend le corps contracté par le stress. Elle agit très rapidement sur une période de stress passager.

La sophrologie

Elle permet de vous reconnecter à votre corporalité, favorisant un endormissement rapide et apaisé. Par la sophrologie, vous pouvez détendre chaque muscle de votre corps et faire le vide au niveau mental pour trouver le sommeil. A choisir, si votre problème de sommeil est directement lié au stress, elle vient à bout de stress chroniques.

La naturopathie

Elle permet d’apporter au corps les nutriments dont notre cerveau et notre système nerveux ont besoin. Par exemple, une carence en magnésium (le stress “pompe” le magnésium) peut entraîner des problèmes de sommeil. En outre, en phytothérapie, il existe de nombreuses plantes aux pouvoirs régulateurs qui favorisent le calme et un sommeil réparateur.
On peut aussi diffuser des huiles essentielles apaisantes dans la chambre, ou encore utiliser l’homéopathie, très efficace pour le sommeil et sans
contre-indication.

L’ostéopathie

Elle permet de régler les problèmes de postures ou de tensions qui
peuvent être à l’origine du mauvais sommeil. En effet, un déplacement
osseux ou un blocage peuvent nous empêcher de trouver une position
confortable ou nous réveiller au cours de la nuit.
L’ostéopathie agit sur les pathologies qui peuvent également provoquer un mauvais sommeil (problèmes digestifs, urinaires…)

La kinésiologie

Elle permet de débloquer les traumatismes émotionnels qui peuvent bloquer le sommeil. L’EMDR rejoint aussi cette pratique, l’idée est de
trouver ce qui a pu créer un blocage émotionnel et de défaire ces « nœuds » qui détruisent l’équilibre de l’organisme.

Il existe bien évidemment d’autres pratiques qui peuvent influer sur la qualité de votre sommeil. Dans cet article, je ne vous parle que des pratiques que j’ai pu tester en tant que naturopathe.

Pour résumer, pour améliorer son sommeil, il faut réussir à évaluer la cause du mauvais sommeil, afin de pouvoir choisir la thérapie la plus adaptée.
Le temps de résolution du problème sera proportionnel au nombre de semaines ou d’années durant lesquelles vous avez eu des difficultés à dormir. Armez-vous de patience !

Le lâcher prise contre les problèmes de sommeil

Il faut avant tout prendre conscience de notre capacité à retrouver un bon sommeil. Quand ? Comment ? Peu importe, on a le temps de voir venir. Déjà, mettons en pause notre mental qui ne fait qu’empirer la situation !

Et lorsque vous choisissez une stratégie de soin, maintenez-la pendant plusieurs mois ! Parfois on a la bonne stratégie, mais on arrête trop tôt pour bien voir son efficacité.
N’oubliez pas que les thérapies naturelles sont au rythme de notre organisme. A savoir, pas le même que celui de la technologie !

De tout cœur avec vous vers un sommeil réparateur,
Agnès Jouannet, naturothérapeute et réflexologue pour les familles à Vertou.


Faites connaissance avec Agnès et ses ateliers :

Agnès Jouannet - naturopathe réflexologue nantes Naturothérapeute et réflexologue sur la région nantaise – Séances, ateliers, coaching en ligne et coffrets pour aller mieux ✨⁠ ⁠ ⁠ ⁠ ⁠

https://agnes-jouannet.fr⁠
contact@agnes-jouannet.fr⁠ ⁠ ⁠ ⁠
07 62 82 73 03⁠⁠ ⁠ ⁠